La Colère

L’insatisfaction, la frustration, l’animosité, la rancune, le ressentiment, la rage, l’agressivité, l’impatience, l’amertume, le refoulement, l’irritation… sont autant d’états auxquels on attribuera un facteur commun : la colère.

Cette émotion qui nous submerge et nous envahit – jusqu’à nous aveugler complètement dans nos états de rage extrêmes – s’exprime en effet sous diverses formes. Et il n’est pas rare d’être sous son emprise sans même nous en rendre compte ! Ainsi, un homme fou de rage prêt à détruire tout ce qui l’entoure et un dépressif connaissant des états de fatigue et de lassitude extrêmes peuvent être les sujets d’une même émotion, malgré des expressions radicalement différentes par l’un et l’autre.

Si nous sommes tous d’accord sur la dimension plutôt négative de cette émotion, il convient cependant de distinguer la “bonne” de la “mauvaise” colère. Si elle est ressentie de façon ponctuelle, brève et en réaction à une situation jugée anormale, il est en effet sain de laisser s’exprimer une colère. Tant qu’elle reste maîtrisée bien sûr… Elle devient en revanche pathologique dès lors qu’une personne la refoule (consciemment ou non), ou à l’inverse, en fait carrément son mode de vie : c’est le cas des personnes irascibles, impatientes, qui s’emportent pour un rien et donnent l’impression d’être constamment à fleur de peau.


Vision de la MTC

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), la colère est l’émotion de l’élément Bois, dont la saison est le Printemps, l’organe est le Foie, le climat est le vent, et le sens est la vue. Les yeux étant l’ouverture rattachée au Foie, l’expression “rage aveugle” prend ici tout son sens !

Comme nous l’avons dit plus haut, une colère excessive, inadaptée ou qui dure trop longtemps est pathologique.

  • Lorsqu’elle est refoulée, elle entrainera une stagnation du Qi (énergie) du Foie. La personne concernée par ce type de colère ressentira des symptômes tels que : soupirs fréquents, irritabilité, oppression des flancs, oppressions thoraciques, ballonnements, constipations, diarhées, baillements fréquents, boule à l’estomac ou dans la gorge.
    Toute émotion refoulée est de manière générale dommageable pour notre organisme. N’étant pas exprimée correctement, elle n’est pas bien digérée, et notre organisme nous le fera comprendre d’une manière ou d’une autre… souvent symptomatique ! Les femmes sont particulièrement concernées, une stagnation du Qi pouvant à terme causer une stase du sang du Foie (le Qi étant nécessaire à la circulation des liquides corporels), et donc des troubles menstruels et digestifs. Enfin, dans les cas de colère les plus profondément encrées, cela aboutira même à un état dépressif de la personne.
  • Une colère qui au contraire éclate violemment, provoquera une montée anormale du Qi du Foie, provoquant un syndrome que l’on désignera par “montée de Yang du Foie”, avec pour symptômes : céphalées (maux de tête), vision troublée, migraines, vertiges, insomnies (en particulier vers 3h-4h, heures de plénitude énergétique du Foie), rougeurs des yeux, du cou, de la tête, et chaleurs.
    On remarque que ces symptômes sont localisés dans le haut du corps ; le Qi du Foie (dit “Yang de Yang”) est en effet dit ascendant. Telle une flamme qui brûle trop fort en nous, l’énergie Yang se retrouve acculée dans nos membres supérieurs, pour évacuer ce trop plein dans une explosion de rage !

Tout cela dénote l’importance d’une bonne gestion de nos émotions, celles-ci étant étroitement liées à l’état de santé de nos organes. Cela est vrai en particulier pour notre Foie – dit organe des émotions – dont l’énergie est expansive : elle favorise le contact avec notre entourage mais en contrepartie supporte mal la contrainte, qu’elle soit personnelle ou professionnelle. Ainsi, contrariée, elle se retourne contre son hôte au travers de frustrations, culpabilités, ressentiments, etc.

La Peur servira d’ailleurs bien souvent de base à la Colère… Tel l’animal blessé qui devient craintif et hostile envers son entourage, nos peurs enfouies nous mettent sur la défensive jusqu’à nous isoler complètement. Cela est vrai aussi bien à l’échelle individuelle que collective ; toute situation conflictuelle découle d’une peur mal gérée ! En prendre conscience est primordial et salutaire.

Un bon équilibre émotionnel est le garant d’une libre circulation du Qi de nos organes, et donc, d’une bonne santé.

Enfin, si notre état émotionnel a une influence directe sur l’état de nos organes, la réciproque est tout aussi vraie ! C’est pourquoi dans le cas de colères, un drainage du Foie sera un bon complément au principe de traitement envisagé. Une cure de bourrache (pour les hommes), ou d’onagre (pour les femmes) sera bénéfique dans ce cadre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *